Site officiel de Saint-Pons-de-Thomières

Histoire de Saint-Pons-de-Thomières

Saint Pons de Thomires mairie 600

Saint-Pons-de-Thomières semble avoir été construit à l’époque gallo-romaine. Ce serait un apôtre des Gaules qui aurait fait édifier l’ancienne église paroissiale Saint-Martin-du-Jaur. C’est seulement à partir de 936 qu’il est alors possible de retracer plus exactement l’histoire du village lors de la construction de l’abbaye des bénédictins par le comte Raymond Pons de Toulouse.

Le village de Saint-Pons-de-Thomière se développa alors autour de l’abbaye et de son église fortifiée par des remparts. En 1170 une partie de la ville et le monastère sont pillés, ils subissent de graves destructions, au point où l’église de l’abbaye doit être reconstruite pour devenir en 1318 la cathédrale.

C’est alors que pendant presque deux siècles Saint-Pont-de-Thomières se développe sereinement en exploitant au maximum le travail du textile. Malheureusement, pendant les guerres de religions, les protestants occupent la ville plusieurs mois et détruisent à nouveau la plupart des bâtiments du village.

A la fin du XVIIème siècle, la paix revient enfin. C’est alors que Monseigneur Percin de Montgaillard fonde un collège dans le village, s’engage dans la restauration des bâtiments de l’évêché et réforme le fonctionnement de l’hôpital. Vers 1720 une nouvelle façade de la cathédrale est refaite, elle est d’ailleurs toujours visible de nos jours. En cette même période, le travail du textile se transforme en un artisanat de draps et la manufacture royale de Saint-Pons voit le jour.

Au 19ème siècle, le village développe toujours son industrie de textile, plusieurs petites entreprises se créent. Saint-Pont est une petite ville ouvrière qui reste relativement pacifique autant sous la révolution française que sous la restauration et sous le coup d’état de 1851 sous le futur Napoléon III.

A nouveau le XXème siècle n’est pas une période prospère pour le village, il perd en 1926 sa sous-préfecture et comme dans de nombreuses régions françaises, son industrie de textile. A cette même période, un parc naturel est créé ainsi que de nombreux hébergements et commerces dans l’espoir d’attirer le touriste dans une région où les paysages et l’architecture méritent le détour.

vue gascagne 02 c

La cathédrale de Saint-Pons-de-Thomières

couloir coté grand rue couleur

La Cathédrale de Saint-Pons est une véritable forteresse avec des murs de 2.45 mètres. Son extérieur est remarquable par ses bas-reliefs sculptés, la cène avec le lavement des pieds, l’Ascension, la Crucifixion et quelques autres chefs d’œuvres encore. Quant à son intérieur, sont à retenir, les stalles en bois, le chœur orné de décorations en marbre et bien sûr l’orgue construit en 1772 qui est un des trois orgues de l’ancien Régime de l’Hérault. La cathédrale est aussi dotée de 5 cloches dont quatre ne sont pas électrifiées mais sonnent manuellement avec des cordes. Quant à la cinquième, elle est destinée au tintement de l’horloge et des angélus, elle sonne en Fa3.

cloches cathedrale couleur